Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patrick FRASELLE

L'homme viril ne fait pas dans la dentelle...

14 Mai 2015, 19:20pm

Publié par Patrick FRASELLE

L'homme viril ne fait pas dans la dentelle...

par Patrick FRASELLE

 

Liberté d'expression, pensée vive et débat contradictoire, c'est quoi ça ? Ou pourquoi je me fais traité d'homophobe ? :

Il est vrai que dans notre monde de crétins consensuels, de la bien-pensance formatée par la lobotomie, dès que l'on a un avis éveillé sur les dérives de nos sociétés malades, on est - forcément - : homophobe, islamophobe, judéophobe, xénophobe, et toutes sortes de phobes...

Personnellement je suis simplement imbécilophobe.

Mais ça c'est depuis que la fée-berceau m'a confié un substantiel niveau d'intelligence.

Mais zil y ya du neuf : dentellophobe, vous connaissez ?

Jawohl !

Pourtant, moi, la dentelle je l'aime. Je l'ai toujours aimée la dentelle au détour d'un téton au léger goût de marron. Contournée-glissée aux alentours d'un nichon bien rond comme un atour plein de mauvais tours. Ou simplement entre-pénétrée dans les méandres parfumés de la délicieuse Manon. Sertie dans les volutes de ce merveilleux petit bénitier, source d'eau salée impie comme des salaisons à n'importe quel saison. Le sel de la petite sal(l)e et hop ! c'est pour ma soif à l'égard de ma langue rapeuse. Cette dentelle que je déchire avec mes morsures passionnantes. Cette dentelle qui fait gorger mes érections de sang vif. Ce sperme régulier qui écrit notre histoire sur la page du vit du vent et du vivant.

Ejaculat violé de mon gland violet par tes dentelles des dentelles, tes dents, tes ailes. Elle.

Mais la dentelle ne me fait plus bander. La dentelle, objet de tous mes vices, de toutes mes délicieuses cochonneries, semble-t-il, aurait changé de bord...

Maintenant quand je parle de dentelles je ne fais plus dans la dentelle...

Diantre !

De la den-te-lle pour hom-mes ! Kékéçako ?

Vertudieu !

Tristes et lamentables citoyens conditionnés par le système, que vous êtes.

Tristes citoyens qui, comme de pauvres perroquets déplumés, répètent lassablement tant qu'inlassablement tous les formats de pensées que la presse aux ordres des pouvoirs en place vous impose de répéter, comme autant de ridicules cerveaux vides un rien trop aérés...

Dans le cadre dictatorial de la pensée unique "on" ne peut plus être intelligent, critique ni émettre une opinion si elle ne relève pas du consensuel. On ne peut plus rien sentir ni ressentir. On ne peut plus aimer, ne pas aimer, être choqué ou contrarié. Et le politiquement correct, cette gangrène cancérigène, aura commencé à détruire les capacités critiques de l'être; dès que quelqu'un qui avait une idée contradictoire s'est mis à genoux (très légèrement coupable ou tremblotant, allez savoir...) pour sucer la queue du sans couilles en face de lui. Le sans couilles qui était, ce jour-là, le maître du débat et, qui l'est resté depuis. Pourtant, que faire d'une queue sans couilles ? Alors que l'hérétique qui avait des couilles s'est lui auto-coupé la queue ! Triste monde sans queue ni tête.

Vade retro Satanas !

Personnellement je suis un anarchiste ainsi qu'un caractériel profond hypersensible. A la personnalité forte, humaniste-naturaliste ainsi que libre penseur laïque, athée, païen, a-politique. En plus, comme cerveau encombré cosmiquement polymorphe, il va vous être périlleux de tenter de me faire rentrer dans le moule (pour les attardés que vous êtes !) de la pensée unique de Prisunic. Moi la moule, c'est dans la dentelle que je l'aime.

Pour la masse, être homophobe est, fait partie du crime des plus odieux (c'est bizarre, comme au fil de l'histoire, les crimes se déplacent...). Alors que la majorité de la masse est, elle-même, homophobe... Mais elle joue triche et ment.

Elle refoule simplement son refus de l'homosexualité en "aimant" et en "défendant" tous les homosexuels qu'elle croise. Même si dans son moi le plus intime, elle pense le contraire.

Chacun d'entre-nous à son "bon juif" dans un tiroir... On ne sait jamais !

Pour ainsi donner le change à sa propre hypocrisie tellement et trop culpabilisatrice.

Cette forme de pensée est devenue tellement corrompue et perverse que, si toi-même, tu n'es pas homosexuel; c'est que, forcément tu es homophobe... Et ainsi la boucle de la décadence est bouclée.

Alors, non ! Je n'aime pas les "hommes" en dentelles. Pour moi cela ne donne pas l'image de l'homme masculin, structurant, guideur, protecteur, responsable, rassurant, le Père aux encablures de marin de haute mer, le visage trahi par le sel. Et non à l'homme avec un string enfoncé dans l'anus qu'est devenu son médiocre résidu de cerveau. Sa température anale étant, dès lors, l'équivalent de son quotient désintellectuel.

L'homme hétérosexuel en dentelles est pour moi une fiotasse, de l'efféminiment inutile, du tarlouzage pervers de la société - produit marketing - d'une humanité en perdition. Et non une identité homosexuelle assumée et bien discrète en son intimité respectable. Et non la riche exploration du côté féminin de l'homme en sa capacité d'être sensible, en ses richesses émotionnelles avouées ainsi qu'en sa créativité permanente.

La dentelle de l'homme sans gland est validée par les pouvoirs en place pour que les individus perdent toutes formes de repères ainsi que de sécurité personnelle. En effet, un peuple fragilisé est nettement beaucoup plus manipulable et plus en - sanglant -é-.

Refus de sa virilité, peur d'assumer, peur des missions confiés aux hommes et non à la femelle ?

Moi ce sont les zinzimbéciles que je ne sais voir "en peinture".
En effet je suis zinzimbécilophobe et, je l'assume.

J'ai même une dent contre des tels.

Alors et pour con-clure, à tous les crétins de base qui me traite d'homophobe et auquel je dis, dès lors, que  je suis simplement off aux mobs, je dis : "ce débat est clos !"

Je me sens plutôt comme l'Adam, tel !

 

Patrick FRASELLE,

psychanalyste-psychothérapeute

 

  •  

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 14 mai 2015 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved.

© Mai 2015 Patrick Fraselle - Tous droits révervés.


La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'un ou l'autre texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - il est aussi obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Commenter cet article