Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patrick FRASELLE

L'Âge d'or du fait-divers

15 Février 2012, 10:45am

Publié par Jo HUBERT

Journalistes-pourris.jpg

EDITO par Jo Hubert publié dans la revue électronique Re-Mue

http://boriseloi.be/revue-re-mue/remue.html

L'Âge d'or du fait-divers

L’année 2011 a été celle de l’indignation. Sans doute le mouvement se poursuivra-t-il en 2012. Il y a tellement de (plus ou moins) bonnes raisons de s’indigner ! Les dérapages du système capitaliste et les injustices sociales qu’ils ont entraînées sont les plus évidentes. Outre-Atlantique, les « 99% » qui ont occupé Wall Street résument ainsi leurs revendications : « Nous sommes les 99%. Nous ne recevons rien tandis que le 1 % restant reçoit tout. Nous sommes les 99%. »

En gros, que demandent ces gens ? Qu’on leur garantisse un certain bien-être matériel, qu’on préserve leur pouvoir d’achat… En Europe aussi, les manifestations et les grèves sont légion pour protester contre les restrictions, les mesures d’austérité, la récession, etc.

Mais les libertés, mais la liberté, dans tout ça ?

Il faut sauver l’économie !  s’égosillent les politiques et le peuple les croit, courbe l’échine et finit par se plier, par renoncer à ses droits les plus élémentaires quand on lui serine que l’exercice de ceux-ci est nuisible à la « compétitivité », à la « crédibilité » du pays. On se sentirait coupable de vouloir encore défendre ses droits individuels (y compris le droit de grève) alors que la patrie est en péril ! Or, la vérité est que les politiques ne contrôlent plus rien, ne dirigent plus rien, sont à la merci des pouvoirs financiers, des agences de notation, des entreprises supranationales…

Et les médias, où en sont-ils ?  Le 20 décembre 2011, le site de la RTBF (Radio-Télévision belge francophone) publiait cet article concernant le rassemblement de 3000 personnes, à Liège,  « pour rendre hommage aux victimes de la tuerie qui a eu lieu une semaine auparavant. […] C'était il y a tout juste une semaine. A 12H30, le centre de Liège bascule dans le chaos. Un homme, Nordine Amrani, tire sur tout ce qui bouge et lance des grenades sur la place Saint-Lambert. Bilan : 5 morts, en plus du tueur qui s'est suicidé, et 125 blessés. » Suit une longue description des personnes présentes : les familles des victimes, le couple princier, une importante délégation de pompiers et de policiers, urgentistes, tous ces intervenants qui de manière indirecte ont apporté leur aide et se trouvaient en première ligne le jour des faits, des représentants des TEC aussi, des commerçants qui ont véhiculé ou abrité des victimes, des stewards urbains et des délégations des écoles qui ont été touchées par le drame. « Tous ont été chaleureusement applaudis. […] Les représentants officiels étaient également présents, parmi lesquels le premier ministre, des ministres des différents gouvernements, les présidents d'assemblée, les élus locaux. Tous portaient une fleur à la main. […] Le couple princier a alors longuement salué les victimes et les différentes institutions qui ont été impliquées dans l'aide aux victimes. La cérémonie a duré une trentaine de minutes. L'espace d'un instant, c'est le cœur de Liège qui a marqué un arrêt pour se souvenir. » Au JT de 13h, la même RTBF nous a bassinés pendant près d’une demi-heure avec le reportage plein de pathos, de mélo et de bons sentiments de ce non-événement, un spectacle bien orchestré. De larges extraits de ce même reportage ont été diffusés à plusieurs reprises dans la journée et la soirée.

Aucune analyse sérieuse n’a tenté d’expliquer pourquoi notre société, où la violence est banalisée  par un large consensus, génère ce type de fait-divers. Là se situe le véritable scandale. Mais, sous l’influence des médias qui prennent parti contre les mouvements de contestation sociale, ce qui offusque le bon peuple, c’est d’être empêché, par les grèves des transports en commun par exemple, d’aller vendre son temps – le temps si précieux de la courte vie humaine – pour accomplir un travail aliénant, dénué de tout  aspect créatif. La majorité des emplois (le mot lui-même est une insulte à la liberté) ne visent qu’à produire, produire et encore produire des biens de consommation dont l’utilité est pour le moins contestable. Quant aux salaires reçus en échange, tout est mis en place pour convaincre les travailleurs d’en dépenser la plus grande partie à l’achat desdits produits, à la condition bien sûr qu’il reste aux familles quelques sous, une fois le loyer payé et l’alimentation assurée…

journalistes-pourris-2.jpg

Et pendant ce temps-là… les journaux-papier comme les journaux télévisés continuent à nourrir leurs gros titres de faits-divers dont l’impact émotionnel est démesurément grossi,  sans que soit établi entre eux aucun lien qui remettrait en question le type de société qui nous est imposé.

Voilà de quoi je m’indigne ! Voilà ce que je voudrais voir changer !

Les médias à la solde du pouvoir ne sont plus capables de poser les bonnes questions ? Soit. Que les artistes et les écrivains prennent le relais ! Ils disposent des moyens de secouer, de réveiller les « 99% » ! L’art engagé est passé de mode ? La résignation, la dérision et le cynisme sont de mise ?
Qui nous empêche d’aller à contre-courant pour devenir la nouvelle avant-garde ?

Journaliste-3.jpg

L’indignation, c’est bien mais ce n’est pas assez. Le mouvement est en passe d’être récupéré. Il ne faut pas y aller avec le dos de la cuiller. Le temps presse. N’attendons plus pour créer des œuvres qui aient du sens. ReMuons ! Meilleurs vœux pour 2012 !

Jo HUBERT

 

 

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 15 février 2012 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved.

© Février 2012 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.


La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'une ou l'autre partie de texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - qui se fera un plaisir de vous donner son accord. Il est aussi impératif et obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Une faute d'orthographe, une coquille, une image absente, une vidéo désactivée ou un lien mort, prévenez l'auteur, il vous remerciera.

L'Âge d'or du fait-divers
L'Âge d'or du fait-divers
L'Âge d'or du fait-divers

Les infos dont on parle peu : enfin un vrai journal télévisé et non la médiocrité de la RTBF, RTL-TVI, TF1 et autres soldats du pouvoir.

Journal russe en français : génial et critique. Les infos dont on parle peu : enfin un vrai journal télévisé et non la médiocrité de la RTBF, RTL-TVI, TF1 et autres soldats du pouvoir.

Commenter cet article

science toys 22/04/2014 13:53

these days, even the news and press are manipulated by the agencies and organization and the secure freedom of press is not longer absolute. i am happy to read this informative share titled The Golden Age of the news item and i will be back again for more.