Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patrick FRASELLE

Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche

10 Avril 2016, 19:21pm

Publié par Patrick FRASELLE

L'évasion fiscale c'est plus joli avec des ballons ! Quels artistes ces citoyens, quand même... Street Art.

L'évasion fiscale c'est plus joli avec des ballons ! Quels artistes ces citoyens, quand même... Street Art.

2016.

Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche.

Trop de pression et de violence morale dans ce monde à bout de souffle

ainsi qu'à feu et à sang.

 

L'équation est simple : 

Les politiques sont tous pourris-corrompus surpayés et bénéficient de beaucoup d'avantages financiers et matériels ( voiture essence bureau appartement gratuits quand ce ne sont pas les douches usurières de Marie ARENA ou du SARKONAIN). Ils sont pour la plupart tous mafieux, en délicatesse avec la loi et jamais jugés ni punis. Ces gens sont sur une autre planète - ils ne connaissent pas l'angoisse ni la pauvreté d'une "faim" de mois -. Ils n'ont jamais dû emprunter 5 euros pour acheter un pain et deux paquets de pâtes. Ils sont tous en dehors du concept de réalité;

  • Incise : une crapule mafieuse inconsciente ? Ou plutôt perverse (!) comme le ministre flamand Kris Peeters vient de tenir les propos suivants : "Nous vivons tous au dessus de nos moyens" dit Kris Peeters, ministre de l'Emploi du gouvernement belge. Oui Kris avec 10.786€ par mois je pense que toi et tes amis ministres vous vivez effectivement bien au-dessus de NOS moyens. Tout ça pour une politique qui protégera les banques, les multinationales et les panama-profiteurs. Car pour les 99% du reste des belges je ne suis pas convaincu...‪#‎BastaPanama‬ - Raoul HEDEBOUW

Ma réponse sur son compte Tweeter : @peeters_kris1 Triste sous-merde quand on vit avec 10.786 Euros par mois payé par nos impôts et que les gens crèvent avec 1000 euros par mois on ferme sa gueule crapule. P.F.

 

Un ministre belge gagne plus de 11.000 euros nets par mois hors cumuls, pots-de-vin, et émoluments d'euro-députés dont les montants mensuels flirtent avec la honte la plus obscène;

Les millionnaires et milliardaires protégés par ces premiers à travers les différents Leaks et Panama Papers ne paient pas d'impôts;

Dans ce contexte - leur seule politique "sociale" est de poursuivre et racketter les chômeurs et les personnes hyper-précarisées comme ceux qui touchent le CPAS (800 euros par mois); le chômage (800 euros par mois ou moins); Le RSA ( 524,68 euros par mois) alors qu'eux mêmes vivent avec des sommes scandaleuses pour des gens qui ne travaillent pas.

Ce monde à deux vitesses dans lequel on traîte les riches et les politiques surpayés comme des héros intouchables et les travailleurs pauvres, les petits indépendants (entre 1000 et 1200 euros par mois) comme de la merde, il est logique - c'est mathématique - que les foules que l'on méprise sans cesse réagissent.  Que la goutte déborde le vase et qu'un jour on aille tout casser; ou mieux, pendre haut et court toutes ces pourritures qui nous gouvernent uniquement dans le but de s'enrichir. L'affrontement et la violence positive (celle qui protège la vie) ne sont pas évitables. Aucun Bisounours idiot et naïf ne résistera face à cette violence d'état.

 

Les "nuits debouts" en France - quelques photos - premières cibles les banques et les commissariats de police.

  •  

 

Le policier : postulat analytique

Les policiers et les CRS sont très majoritairement des psychopathes dangereux. D'une intelligence très moyenne à faible. Leur niveaux d'étude est plus que très probablement déplorable. En fait, ces inadaptés sociétaux font ce métier comme bouche-trou, car ils sont incapables de trouver un métier plus créatif (tout d'ailleurs comme beaucoup de militaires) Ils sont tous aussi probablement racistes, remplis d'à-prioris stupides, mysogines, fascistes, fachos, casseurs infiltrés, menteurs, voleurs, corrompus et crapules d'extrême droite. Le tout - dans le même sac à vermines et à merde - manquant cruellement de sens commun, critique et analytique -.

Soit, ils obéissent aux ordres comme des automates débiles et ridicules; soit, les ordres leur permettent d'exalter leurs pulsions violentes et sadiques : c'est évidemment pour cela qu'ils ont pour la plupart "choisi" ce métier dont il font un jeu de fête foraine. En fait ces sous-crétins de CRS sont tellement formatés que dans la rue - face à des personnes fragiles - ils se croient dans un jeu vidéo. Comme ces pourritures de militaires américains qui diffusaient de la musique pop et rock à plein tube pendant qu'ils s'amusaient à faire des cartons sur la population civile sans défense - uniquement parce qu'ils étaient musulmans. D'un point de vue psychanalytique, je serais curieux de poser quelques questions à certains CRS... et à certains militaires...  Avec un métier aussi important, aussi noble que le métier de policier, il ne devrait être validé qu'à travers une licence universitaire. Et non être constitué de toute la fange des rigoles des rues sales et fétides.

Bien sûr - comme dans tous groupes humains - il y a dans ce groupe un pourcentage de belles personnes  (peu sans doute 5 - 10% ?)  qui ont adhéré à la police pour réellement défendre les valeurs régaliennes de l'état, la population et les animaux.

Et pour lesquels protéger "la veuve et l'orphelin" possède un sens très absolu. C'est la noblesse humaine ainsi que la noblesse d'âme de quelques policiers.

Mais ceux-là manquent à l'appel et ne tiennent jamais le coup face à des collègues relevant de la pourriture incarnée ainsi qu'une hiérarchie gangrénée relevant d'une pourriture plus abominable et minable encore...

Ces policiers-là - bien tristement - se suicident ou bien abandonnent très vite la profession. Alors qu'ils étaient disposés à donner leur coeur, leur âme et leur humanité à l'autre en danger, à la population à protéger.

Quant à parler du chef d'état, du premier ministre ainsi que du ministre de l'intérieur qui relèvent tous trois du même pot de chambre, et ne régulant pas la police, ils font aussi partie des lamentables déchets sociétaux.

Le policier est là pour vous défendre - en tant que citoyen faible - et en aucun cas il n'a le droit de vous tutoyer, de vous frapper, de vous mutiler, de vous violenter. Comme n'importe quel être humain n'a le droit de vous tutoyer, de vous frapper, de vous mutiler, de vous violenter.

Ce concept relève des valeurs régaliennes, du sens commun, du respect de l'autre, de la protection de la vie, du progrès civilisationnel (Culture versus Nature) et enfin de la Charte des Droits de l'Homme. Chacun a le droit de se défendre légitimement et de protéger sa vie voire celle d'autrui. Dans le prochain articlequelques conseils de défense vis-à-vis des personnes qui mettent votre vie ou votre intégrité en danger.

 

Patrick FRASELLE

 

  •  

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 10 avril 2016 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved.

© Avril 2016 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.


La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'une ou l'autre partie de texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - qui se fera un plaisir de vous donner son accord. Il est aussi impératif et obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Une faute d'orthographe, une coquille, une image absente, une vidéo désactivée ou un lien mort, prévenez l'auteur, il vous remerciera.

 

Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche

Les gouvernements ne comprennent que la force - superbe démonstration.

Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche
Les révolutions - le clash entre les mafias gouvernementales et les populations humiliées, rackettées et appauvries sont en marche

Commenter cet article