Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Patrick FRASELLE

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD

7 Avril 2016, 11:32am

Publié par Patrick FRASELLE

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD

Renversons les oligarques avides d'ABUS DE POUVOIR.

La mutinerie.

Les pieds dans le plat.

Les psychopathes.

L'Europe et l'Euro-monaie - ces dictatures.

Ma part de réflexion personnelle pour écrire la constitution de mon pays, inspiré par Etienne CHOUARD.

"Qu'a t-on le droit de faire dans notre démocratie ? On a le droit de désigner des maîtres politiques qui vont tout décider à notre place pendant 5 ans. Et dans le cas où, éventuellement, ils nous trahissent au dernier degré, on n'a pas le moindre moyen de résister. Alors c'est vrai qu'on a la liberté d'expression mais absolument sans aucune force contraignante. On a le droit de blablater, tant que ça n'a pas d'effet, on a le droit; dès que ça change quelque chose c'est un massacre. Et, on appelle ça "démocratie".

Etienne CHOUARD (extrait de conférence - source Youtube)

  •  

"La constitution d'un pays doit être écrite par les citoyens et non par les oligarques qui votent des lois uniquement à leur avantage ainsi que pour se protéger entre-eux."

Etienne CHOUARD

  •  

Et ce uniquement par goût du pouvoir ainsi que des petits privilèges et non dans l'idée de défendre les peuples.

  •  

Contre le système politique actuel en Belgique et ailleurs par Patrick FRASELLE - Activons l'observation, l'analyse critique, la confrontation créative et s'il le faut l'affrontement, la subversion, la désobéissance civile, l'anarchie structurante, la révolution, les destitutions de tous les politiques en place, l'abolition de tous les pouvoirs et de la police soumise, caniche lobotomisé des pouvoirs en place;

- proposition d'idées pour une constitution écrite par le peuple et non par et pour les rois-fainéants qui nous dépouillent magouillent et s'enrichissent sur notre dos -.

 

Postulat préalable : 

- personne n'a à vous donner d'ordre(s);

- personne n'a de droit sur personne;

- personne n'a à prendre le pouvoir sur vous;

- personne n'a le droit de vous intimider ou de vous agresser physiquement;

- personne ni aucuns politiques n'ont le droit de vous donner des injonctions "légalisées" vôtées dans le sens contraire à vos intèrêts, vous obliger à suivre des règles réglements, lois péremptoires et liberticides issues de la production de cerveaux malades et subjectifs;

- vous ne devez en aucune façon obéir à un ordre issu d'une décision politique subjective, corrompue et partisane;

- aucun état gouvernement pouvoir flic politique ou autres racailles n'ont le droit de vous contrôler;

- aucun état gouvernement pouvoir flic politique ou autres racailles n'ont le droit de voter les lois qui pourrissent vos vies ou vos libertés fondamentales;

- vous avez le devoir de désobéir en face de lois règles ou règlements tentant de déséquilibrer votre bien-être ainsi que votre vie privée;

- personne - tous les acteurs corrompus du pouvoir - n'ont le droit de vous importuner : huissiers, policiers ou autres crapules au service de l'oligarchie;

- vous devez impérativement contrer toutes formes de pouvoirs qui sont pour la plupart : débiles violents paranoïaques et du point de vue psychiatrique un travers assuré par des psychopathes profonds;

Votre devoir est de désobéir contourner vous défendre (rendre les coups ou mettre à terre ) si l'on vous agresse vous importune (légitime défense) et que l'on met en danger votre intégrité physique, émotionnelle ou psychique. Personne n'a de droit sur personne. La loi de la défense minimale ou la Loi du Talion étant toutes deux requises en cas de danger extrême. Les sociétés étant pour la plupart construite comme des dictatures déguisées dans lesquelles les différents acteurs pyramidaux du pouvoir veulent vous mettre à genoux pour vous contrôler, vous humilier et faire de vous des esclaves économiques aux services des riches.

Patrick FRASELLE

 

La constitution révisée : pourquoi ?

1. La politique doit être un idéal humain et social; non une idéologie orientée ou fumeuse ainsi qu'une carrière. La politique n'est pas un métier mais bien l'incarnation d'une attitude/décision positive ainsi que créative.

2. Le népotisme doit en être totalement exclu. Toutefois, la descendance peut faire son chemin elle-même et non placée artificiellement sur une liste électorale par "papa-maman". Abolition totale du concept de "fils de" lancé, protégé, propulsé et surinvesti même s'il est incompétent (ce qui s'avère être souvent le cas).

3. Un mandat politique ne peut être reconduit plus d'une fois; voire, deux fois s'il s'avère que le travail accompli s'est révélé fondateur et excellent. Et ce, pour ne pas confondre idéal politique avec la planque carriériste et financière.

4. Un homme politique ne peut bénéficier d’une immunité parlementaire : pourquoi serait-il autorisé à être au-dessus des lois ? C'est du pouvoir de paranoïaque et de psychopathe. C’est de la dictature, de l’oligarchie, des résidus monarchiques répugnants.

5. Un homme politique ne peut cumuler strictement aucun mandat. C'est du vol, de la gabegie, de la manipulation honteuse pour s'enrichir comme un roi fainéant. En effet, un cumulard ne sait être à dix endroits en même temps. Donc il touche des émoluments pour un travail qu'il n'accomplit jamais. Un homme politique doit assumer l'orientation ainsi que la fonction qu'il s'est choisie

6. Le salaire doit être ramené à une norme réelle, humaine et il est hors de question qu’ils soient honteusement surpayés comme c’est le cas partout et actuellement - nations diverses, Europe, etc. 

7. Il ne peut en aucun cas bénéficier d'honteux et multiples ainsi que scandaleux avantages financiers collatéraux comme les euro-députés actuels par exemple. Qui sont un exemple de honte, d'indécence ainsi que de scandale non déclaré, à ce sujet.

8. Il faut pouvoir contrôler de l'intérieur ainsi que pouvoir les justifier comme un bien-être général, à l'égard des citoyens, les dépenses des hommes politiques. Trop de gaspillages insensés existent ainsi que des études diverses onéreuses demandées aux petits copains de ces derniers. On appelle cela une magouille légale. C'est un petit jeu très prisé en Belgique.

9. Un homme politique qui a fauté doit payer pour son méfait et être condamné. Jamais aucun homme politique n’est condamné, ils sont toujours tous au-dessus des lois. S'il a un passé judiciaire il est totalement exclu qu'il se présente en politique comme le Gouvernement Hollande qui est constitué de 90% de repris de justice.

10. S’il a fauté il doit être limogé et être exclu définitivement de la vie politique.

11. Le droit de prescription doit disparaître totalement. Le droit de prescription est une hypocrisie juridique qui sert uniquement à manipuler la "justice" pour qu'une affaire ne soit jamais jugée (délais divers, reports pour des raisons non fondées, mensonges, manipulations ainsi qu'hypocrisie des avocats-voyous). Ainsi un politique mafieux ressort toujours libre et impuni pour ses méfaits délinquants.

12. Pourquoi un politique doit-il avoir une  grosse voiture de fonction à 50.000 euros avec essence gratuite ? Qu’il prenne le train, le bus, le vélo, sa voiture privée comme tout le monde sauf urgence d’Etat demandant un déplacement pertinent ainsi que rapide. Ou bien une petite voiture citadine bon marché au besoin. Et uniquement eu égard à l'importance ainsi qu'à l'urgence de sa fonction.

13. Un homme politique ne doit pas avoir droit à un chauffeur sauf s’il ne sait pas conduire, uniquement.

14. Il est hors sujet qu’un homme politique bénéficie d’avantages matériels (bureau, appartement) ou rente financière après la fin de son mandat. Ainsi que des gardes du corps payés par le contribuable. C’est une gabegie, du vol d’argent public, une pure honte.

15. Il est hors sujet qu’un politique touche un parachute doré. Il est hors sujet qu'un homme politique perçoive une pension démesurée. Qu’il épargne, qu'il prévoie comme n'importe quel quidam, qu’il aille travailler ou qu’il s’inscrive au chômage comme tout un chacun.

16. Un homme politique n'a pas à prendre des décisions pour vous (règles et lois négatives). Il est hors de question qu'il dirige stupidement et/ou agressivement votre vie. Toute décision prise devra impérativement faire avancer positivement la société ainsi que veiller au bien-être du citoyen. On appelle cela la concertation réciproque.

17. Aucun homme politique n'a le droit de privilégier la finance quelque soit sa forme; il n'a pas le droit de voter l'austérité et ainsi de défendre les banques et les marchés au détriment de l'individu. Il n'a en aucun cas se plier à la volonté des lobbies. Qu'est-ce encore que cette violence à l'égard des citoyens ?

18. Tout homme politique qui profite de sa position dite "légale" pour se cacher derrière les corps constitués en cas de revendication (forces de police inutilement violente et excessive et l'armée en dernier recours), opposition ou conflit (abus de pouvoir) doit être séance tenante défini comme un dictateur. Il doit dans ce cas être immédiatement destitué voire abattu et donc passé par les armes. Un dictateur n'a pas sa place dans l'équilibre de l'humanité ainsi que dans la vie sociale positive. Pour exemple le Sultan paranoïaque turc - Erdogan - doit être passé par les armes.

19. Tous les monarques vivants actuels doivent impérativement tomber et être recasés dans la vie réelle, au mieux. Ce droit du sang bleu est une violence historique, sociétale ainsi qu’une profonde ineptie. Et ainsi, un très violent résidu historique obsolète. Je serais même d'avis d'écarter définitivement de la vie publique tous ces individus jusqu'à ce que les lignées s'enfoncent définitivement dans l'oubli. Et ce, pour laver - anthropologiquement - tous ces résidus de sang bleu. Il ne peut strictement à ce point il y avoir une telle séparation entre la "noblesse" (invention irréelle) et les peuples (réalité vitale). Il ne doit exister que des républiques. Plus loin il est hors de question qu'une famille royale touche une indécente ainsi qu'une grasse dotation pour ne rien faire. S'ils ont un héritage qu'ils se débrouillent avec. Aucun argent public ne peut être versé aux "nobles" d'un pays. Exemple le Prince Laurent de Belgique qui touche 307.000 euros nets par an pour ne rien foutre à part voler en hélicoptère et collectionner les voitures de sport, qui se plaint que ce n'est pas assez (!) et, payé par le contribuable. Et, c'est idem pour chaque membre de la famille royale, pendant que les gens de la plèbe "vivent" avec 850 euros par mois et, officiellement sous le seuil de pauvreté. Vous aviez dit voleur et "roi fainéant" ?

20. Un homme politique (exemple en Belgique) ne peut impérativement qu'être belge de souche et non d'origine étrangère avec une éventuelle double nationalité pour effectuer un mandat politique. En effet, marocains, turques et autres maghrébins ne peuvent infiltrer comme des taupes destructrices la culture d'un pays. Cela ne peut générer que du conflit d'intérêt car un cerveau formaté islamiste ne peut être que tenter d'imposer ouvertement ou sournoisement la culture de son pays (voile, charia, porc et autres violences anti-laïques) ou de contester subjectivement certaines valeurs nationales et/ou certains faits géo-historiques. Aussi de privilégier les petits copains de sa nationalité en cas d'embauche, offres d'emplois, etc. Il ne sera pas utile de se cacher hypocritement derrière des arguments "anti-racistes" hypocrites ou bien de se cacher derrière le concept de "multi-culturalité". Si vous souhaiter vivre dans un pays étranger vous devez impérativement vous adapter à la culture de ce pays. Voir comme exemple la marocaine islamiste - Najat VALLAUD BELKACEM - qui tient à rigoureusement à détruire la France de l'intérieur avec ses lois pro-islamistes ainsi que strictement anti-françaises et qui est devenue une parasite politique intrégrale pour la démocratie de ce pays régalien (lire à son sujet toutes ses décisions négatives ainsi que profondément destructrices à travers les liens ici-bas). Voir aussi comme exemple - Emir KIR - élu turc à Bruxelles qui s'absente pendant la minute de silence refusant ainsi de reconnaître le génocide arménien infligé par les turcs il y a un siècle (cf. lien ci-dessous).

21. Dans le sens de la protection ainsi que du respect de la vie dans son ensemble, il sera impératif de créer un Ministère de l'Ecologie strictement indépendant ainsi qu'un Ministère de la Protection Animale également strictement indépendant. Dans le prolongement il devra exister une Police de la Nature ainsi qu'une Police de la Protection Animale. En cas de dommage(s) les jugements devront être fondateurs ainsi que sévères quand on a malmené la nature ou un animal. Et non des jugements méprisants à l'égard de la victime comme "deux mois AVEC (?) sursis et 180 euros d'amende". Jugement rendus par des juges idiots, stupides laxistes, fainéants, non concernés par la "justice" qui est normalement le métier qu'ils sont sensés pratiquer. Plus loin, incompétents ou... corrompus. Allez savoir ? Ces jugements relevant du profond vaudeville ne peuvent inciter qu'aux sentiments d'impunité ainsi qu'à la récidive instantanée.

22. Il y aura à réformer les euro-députés. En effet cette classe politique est une classe de voleurs ainsi que de voyous. Il est strictement anormal ainsi que profondément indécent que ces individus touchent et cumulent des salaires, pensions et avantages divers matériels ou en nature. Le niveau de salaire ainsi que des frais de représentations de cette classe politique est du vol absolu quand un citoyen de base crève de faim et survit à peine avec 1000 euros par mois. C'est l'image de salaire des rois fainéants, de Louis XV, XVI de la Rome Antique. Si c'était le peuple qui cumulait un tel niveau de salaire, il serait poursuivi et emprisonné.

23. Il y aura aussi et, impérativement, à réformer la police. Pour devenir policier il faut faire des études supérieures (programme à définir). Le policier doit avoir des qualités humaines, psychologiques ainsi que toutes autres qualités propres à la bonne exécution de son métier. Pour l'instant, ce corps constitué est plutôt rempli de racailles, d'idiots, de frustrés, d'intelligences inexistantes ou assurément médiocres, d'êtres violents primaires se servant des symboles du pistolet ainsi que de la matraque comme autant de phallus en manque dans leur psychisme profond. Une nouvelle déontologie de la police doit être réécrite en urgence. En effet, le policier n'a pas le droit de crier-hurler, de vous tutoyer ainsi que d'être grossier; aussi, un policier n'a le droit de frapper personne protégé par sa hiérarchie aussi pourrie que lui-même. Il doit développer des valeurs - évidentes - de respect, de politesse, de dévouement sans limite ainsi que de citoyenneté. Le policier n'aura pas le droit d'être armé : trop de policiers utilisent leurs armes à tort et à travers. Petits frustrés en mal de pouvoir ainsi que de compensation le policier défini comme un psychopathe est devenu un réel danger public. Tout le contraire de sa mission d'origine. Le policier doit impérativement montrer l'exemple et être impeccable - in-peccare en latin " qui ne pêche pas" (valeurs positives du père). Le policier qui ne respecte pas les réglements ou qui enfreint la loi doit être immédiatement limogé. Exemple : un policier qui, par abus de pouvoir, se parque sur une place pour personnes handicapées doit être immédiatement limogé. Ces exemples sont légions dans la pourriture policière actuelle. Nos exemples en Belgique ainsi que dans l'Hexagone sont affligeants. La hiérarchie elle-même corrompue et, se comportant de la même façon ne punit jamais son "petit protégé."

24. L'anarchie structurée est la seule forme de "pouvoir" positif. En effet personne n'a le droit d'avoir de pouvoir sur personne. Personne n'a à prendre des décisions pour vous. Personne ne peut édicter votre conduite de vie. Personne n'a le droit d'écrire ou de vous imposer des lois. On sait que sous le prétexte de bonne vie en société, les lois sont liberticides, violentes, agressives, pas appliquées (si elles sont positives ou bien structurantes), mal appliquées et sont trop souvent écrites pour protéger les pouvoirs, les autorités en place au détriment des peuples. La police est déjà un pied dans la dictature ainsi que le fascisme. On sait aussi que les lois génèrent immédiatement toutes les formes d'abus de pouvoir. Tout état est une dictature protégées par tous ses soldats : armée police et administratifs de tous bords. Il ne peut exister de chef - de domination, de pouvoir coercitif. Chaque individu est une intégrité et ne peut prétendre à un pouvoir sur l'autre. 

  •  

" Le poète Armand Robin (1912-1961) définit « l'anarchiste » comme celui qui est « purifié volontairement, par une révolution intérieure, de toute pensée et de tout comportement pouvant d'une façon quelconque impliquer domination sur d'autres conscience ".

25. Révolution créatrice - renversement des pouvoirs en place - désobéissance civile devront être des mots d'ordre de base. Vu que nous vivons tous dans des dictatures portant le nom d'oligarchie.

26. Les politiques élus ne représentent en rien les intérêts du peuple. Les politiques font de la politique une profession et les politiques roulent tous pour eux-mêmes. Sans le vote pas d'élus donc le système s'écroule. Pour 90% des citoyens la démocratie n'existe plus. Les politiques privilégient les marchés qui ne représentent que 10% de la population. Les résultats des élections sont truqués car ils ne tiennent pas compte de l'abstention. Le peuple n'a aucun pouvoir entre deux élections. Le référendum est une illusion de démocratie.

  •  

 

" L'Etat, le Capital et Dieu sont des obstacles à abattre." Bakounine ° 1814 + 1876

" Être gouverné, c'est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n'ont ni le titre, ni la science, ni la vertu... Être gouverné, c'est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C'est, sous prétexte d'utilité publique, et au nom de l'intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! Et dire qu'il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la Liberté, de l’Égalité et de la Fraternité, cette ignominie ; des prolétaires, qui posent leur candidature à la présidence de la république ! Hypocrisie ! " Proudhon ° 1809 + 1865

  •  

 

L'Europe est une pure honte néo-ultra-libérale contre les peuples. L'Europe sociale n'existe pas. Seule l'Europe des euro-putes, des banques, de la Troïka, du FMI ainsi que des lobbies existe. L'Europe des magouilles et des avantages pour une clique de privilégiés. Cela aussi ça mérite la tôle ou le peloton d'exécution.

A savoir ce que touche un euro-député : 

  •  

6200, 72 euros net par mois;

4299 euros net pour les "frais de bureaux"; ( à ce tarif les agrafes sont en or et les perforatrices probablement serties de diamants...)

304 euros de... pacotille par jour de présence; (c'est pour cela qu'ils viennent pointer le matin et qu'ils s'enfuient 5 minutes après ! Cf. les reportages des journalistes dans les vidéos en bas de l'article).

Ensuite les euros-putes ont en permanence un bar à volonté et un buffet à volonté gratuits. Et, oui en plus de voler honteusement 13539,72 euros par... mois. Ces messieurs-madames ne paient pas leur nourriture.

Ensuite encore, leurs frais de déplacement leurs sont remboursés intégralement.

J'imagine qu'il y a encore quelques petits avantages cachés et quelques petits pots-de-vin lorsque qu'ils amendent une loi sous la pression de lobbies... 

Après le scandale du "pointage bidon des eurodéputés, voici le scandale de la piscine à 9,6 millions d'euros du parlement européenLes eurodéputés se font construire une piscine avec tobogans pour eux et leur famille et ceci pour la modique somme de 9,6 millions d'euros

Alors même qu’une crise historique nous guette, et que des États sont au bord de la faillite, que les peuples souffrent, que la précarité et la misère gagnent du terrain, les parlementaires européens n’ont pas trouvé mieux que de s’allouer un budget de 9,6 millions d’Euros pour se faire construire une piscine privée pour eux et leurs familles. Et pas une simple piscine : toboggans, échelles pivotantes, etc.

Franchement, il ne se passe pas une semaine sans que l’on découvre les privilèges effarants et le mépris des peuples des eurodéputés...

Un scandale de plus qui les mènera à la guillotine !

 

Puis, ces messieurs-mesdames n'ayant rien foutu pendant la durée de leur mandat toucheront à vie - sans y avoir cotisé - une modeste pension de 9000 euros... par mois, qu'ils peuvent prendre, s'ils le désirent, après seulement 5 années à l'Europe.

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/jfsimonjx/241011/la-pension-des-eurocrates

Un euro-député touche 13539,72 euros net par mois.

27. Après avoir volé et cumulé autant d'argent pour être souvent absent aux réunions politiques, il est anormal et aussi strictement indécent qu'un euro-député perçoive une pension de 9000 euros nets par mois et ce à partir de 50 ans, s'il le désire. Un petit pensionné touche 900 euros par mois au mieux 1100 euros. Ce scandale des pensions à 9000 euros par mois est à réformer entièrement.

 

  •  

Lire et se documenter via le lien plus bas sur le blogue d'Etienne CHOUARD qui propose le tirage au sort et des ateliers pour que les gens écrivent eux-mêmes la constitution de leur pays.

 

Patrick FRASELLE

 

 

Copyright - Patrick FRASELLE

Le 21 avril 2015 for - texts, links and pictures - checked and locked and saved.

© Avril 2015 Patrick Fraselle - Tous droits réservés.

La collecte de textes n'est pas souhaitée.
Respectez la propriété intellectuelle.
Ce site est protégé.
Si toutefois vous désirez l'une ou l'autre partie de texte pour une utilisation, adressez-vous directement à l'auteur - mulittpsy@hotmail.com - qui se fera un plaisir de vous donner son accord. Il est aussi impératif et obligatoire de citer vos sources si vous rebloguez un texte.

Tous les textes présents sur ce site sont aussi protégés par le copyright des éditeurs ainsi que par la Sabam. 
Web Master : Patrick FRASELLE

Une faute d'orthographe, une coquille, une image absente, une vidéo désactivée ou un lien mort, prévenez l'auteur, il vous remerciera.

 

La dette - ce mensonge.

Jovanovic et Chouard.

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD
"Qu’il se méfie tout de même… personne ne sait où se situe le point de rupture de la patience citoyenne, ni quelle sera la violence de ses réactions, une fois atteint le point de non retour !"

"Qu’il se méfie tout de même… personne ne sait où se situe le point de rupture de la patience citoyenne, ni quelle sera la violence de ses réactions, une fois atteint le point de non retour !"

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD
Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD
C'est pas pour demain...

C'est pas pour demain...

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD

"L'état est une institution de voleurs." Murray Rothbard, philosophe américain

Pourris de tous pays, unissez-vous que l'on vous passe à la sulfateuse...

Pourris de tous pays, unissez-vous que l'on vous passe à la sulfateuse...

Juncker le dictateur - chef de l'Europe ! La racaille qui permet les évasions fiscales.

Juncker le dictateur - chef de l'Europe ! La racaille qui permet les évasions fiscales.

Arrêtez de voter !

Politiques tous pourris - écrivons nous-mêmes la constitution selon Etienne CHOUARD

Politiques tous pourris : débat d'articles ainsi que de revues de presse.

Commenter cet article